top of page

Astuces pour se couper d'une relation toxique

Dernière mise à jour : 2 sept. 2022


Avec la rentrée, il y a des personnes qu'on est content de retrouver et d'autres qu'on préfèrerait ne pas revoir. Les personnes toxiques de notre entourage sont faciles à reconnaître, ce sont celles qui nous vident de notre énergie. Quand vous passez du temps avec elles, vous vous sentez généralement plus mal qu'avant de les voir. Elles peuvent être manipulatrices, culpabilisantes, tyranniques, narcissiques, éternelles victimes, profiteuses, et j'en passe. Comment se couper d'une relation qui nous pompe notre énergie et notre confiance en nous? Je vous partage 3 pistes pour vous protéger et sortir d'une relation toxique, notamment en entreprise.


1. Ne généralisez pas!


J'ai un scoop: une seule personne ne représente pas la majorité de ce que pense le reste du monde! Je sais que c'est plus fort que vous, mais demandez vous qui est d'accord avec cette personne? Combien de noms pouvez-vous citer? Demandez à des personnes de confiance, qui sauront être objectives si elles ont le même point de vue. En parallèle, regardez autour de vous qui pense différemment? Pensez aux gens qui vous soutiennent. Généralement, le cerveau retient plus facilement le négatif que le positif, c'est pourquoi il faut faire l'effort de regarder aussi les autres points de vues. Vous vous rendrez compte qu'il y a plus de personnes qui croient en vous et qui vous apprécient plutôt que l'inverse. Faites le comptes et comparez!


2. Déjouez votre voix intérieure


Quand quelqu'un vous critique ou vous fait des reproches, toutes vos certitudes s'envolent pour laisser entrer ce satané doute qui nous fait perdre confiance. il y cette petite voix qui s'immisce dans votre tête et vous dit "et s'il avait raison?". A partir de là, c'est le drame. Vous tournez en boucle, la frustration monte et laisse place à la colère. Vous perdez patience, vous en avez marre et êtes irritable. Vous vous prenez la tête avec tout le monde et vous ne voulez plus voir les gens. Vous vous isolez, vous vous dites plus jamais. Vous cherchez un moyen de fuir, aller ailleurs, et pourquoi pas aller élever des chèvres dans le Larzac?

Malheureusement, les chèvres ne vous aideront pas à faire taire votre petite voix intérieure qui a commencer à prendre ses aises. Car la plupart du temps, cette petite voix n'est autre que la voix de la peur.

Si vous commenciez par regarder les faits? De façon neutre je veux dire. Comme si vous deviez exposer la situation dans un tribunal. Quelle est la part de vérité dans ce que l'autre pense?


3. Dites vous que c'est l'autre qui a un problème.


Une chose que j'ai réalisée depuis que j'ai commencé à accompagner, c'est que les gens blessés blessent. Ca ne les excuse pas évidemment. Dites vous simplement qu'une personne en colère projette sa propre douleur sur les autres. Ce qu'elle pense en réalité n'a rien à voir avec vous, c'est à vous de faire barrière et de ne pas prendre son comportement personnellement. Donc, en cas d'attaque, laissez glisser, il ne s'agit pas de vous.


N'hésitez pas à partager votre expérience ou à poser vos questions sur le sujet, vous n'êtes pas seul(e).

24 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page