top of page

Comment vous débarrasser de vos freins intérieurs ?



Parfois je me dis « laisse tomber Delphine, ce n’est pas pour toi, tu ne sais pas faire ça » Ça vous est déjà arriver à vous aussi ? Ou de vous dire « quoique je fasse ça ne sert à rien, c’est impossible à faire » ou « je ne suis pas capable d’y arriver, les autres peut-être mais pas moi » ou « je ne mérite pas d’y arriver ». Ça, les amis, ça s’appelle des freins intérieurs ! Non mais sérieux, comme si la vie n’était déjà pas assez compliquée, il faut qu’on s’en rajoute ! Eh oui, notre cerveau est fait comme ça ! La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de changer !

Ouf !


De quoi ?


Ce que j’appelle « nos freins intérieurs » viennent de nos expériences et notre vécu en général, nous en tirons des conclusions qui deviennent nos vérités. Ils agissent comme un virus de la pensée qui devient une « prophétie qui se réalise » et interfère avec les capacités. Elles peuvent nous porter… elles peuvent aussi nous freiner.


Si vous vous croyez jugé, vous serez jugé. De la même façon, si vous vous croyez aimé, vous serez aimé. Si vous croyez que votre enfant est incapable d'apprendre, cette croyance sera écrite dans vos regards et dans vos discours, et ça le rendra stupide. Au contraire, votre confiance et votre ambition pour lui viendra nourrir sa confiance en lui.


La mauvaise nouvelle est qu’il y a sans cesse de nouveaux freins qui apparaissent. Voyez ça comme un jeu vidéo. Chaque fois que vous passez un niveau, vous débloquez de nouveaux items. Pour continuer à avancer dans le jeu, vous devez réussir le prochain niveau et ainsi de suite.


Youpiii, c’est parti !


Outils !


- Repérer vos freins


Vous les repérez facilement dès que vous parlez en généralité et que vous sous-entendez « toujours » ou « jamais » de type « je ne suis pas comme ça », « je ne sais pas faire Y », « je n’arrive pas à faire X », « je ne suis pas capable de faire Z »,…

Listez ces phrases que vous vous dites intérieurement et qui vous posent problème.


- Résultat quand vous vous dites ça


Demandez-vous maintenant ce que cela vous empêche de faire ou d’entreprendre au quotidien ? Quelles sont les conséquences dans votre vie de cette action ou inaction ? Comment vous sentez-vous quand vous vous dites cela ?


- Recadrer et changer votre point de vue


Changer votre perception de la situation, il n’y a pas qu’une seule vérité, chacun a la sienne. L’idée ici est de faire l’exercice de voir la situation sous un autre angle, positif. Quels sont les avantages que vous pourriez tirer de ce comportement ou de cette action ? Dans quel contexte y aurait-il un intérêt ? De quelle façon cela pourrait représenter une ressource ?


- Réécrire votre nouvelle pensée


Une fois ce bilan dressé, jetez à la poubelle cette pensée qui ne vous convient pas ou plus...et REMPLACEZ-LA par une autre qui améliore votre vie. Comme nos pensées créent notre réalité, vous pouvez modifier celles qui vous posent problème et ainsi parvenir à une réalité qui vous plait.





Exemple !


Repérer : Si vous croyez que vous n'êtes pas à la hauteur, que vous n’avez pas les compétences pour réaliser une tâche.


Résultat : Penser cela vous fait procrastiner, vous n’avez pas envie d’y aller, vous stressez et vous vous mettez en retard sur le reste de vos tâches. Ça vous met en état de frustration.


Recadrer : J’ai des capacités et des compétences qui m’ont amené là où je suis aujourd’hui. Je suis capable de faire des belles choses. Il y a des choses dont je peux être fier(e).

J’ai déjà été à la hauteur, d'autres sont passé par là.


Réécrire : J’ai envie d’y arriver et je vais y arriver. J’ai des ressources et je me sens de plus en plus capable de réaliser cette tâche.



Si vous sentez que vous voulez aller plus loin, inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir d'autres articles!
Une séance permet souvent de vous donner le coup de pouce dont vous avez besoin.

Vous voulez savoir si vous êtes à la bonne place dans votre job?
21 vues0 commentaire

Comments


bottom of page