top of page

Etes-vous plutôt Parent? Adulte? ou Enfant?

Dernière mise à jour : 8 avr. 2022



Ca vous est déjà arrivé de voir votre boss débouler dans votre bureau en disant "Tu as fait ce que je t'ai demandé?" et de vous retrouver en position de gamin qui se ferait gronder par son père.


Vous connaissez l'analyse transactionnelle? ou l'"AT" pour les intime? Eh ben c'est ça.

Depuis que j'ai fait sa connaissance, je dois dire que ça me donne une nouvelle grille de lecture qui est assez magique. Je vous explique ce que j'en ai retenu.


Il y a 3 grands types de comportement

  1. le parent

  2. l'adulte

  3. l'enfant

Ce sont les "états du moi" (à replacer dans vos diners entre amis, vous passerez pour l'intello de service). On les a tous à un moment donné et surtout dans nos interactions et notre communication.


Le moi Parent est le comportement protecteur et responsable. Il va respecter les règles et mettre le cadre pour les autres et lui-même. Le problème c'est qu'il est extrêmement critique, contraignant et dévalorisant.

Le moi Adulte est plus équilibré entre l’Enfant et le Parent. Il sait équilibrer les 2 mais il manque d’émotion. Ce n’est ni positif, ni négatif. Il est très rationnel et raisonnable.

Enfin le moi Enfant suit son intuition, il est spontané et créatif. Le problème c'est qu' il est soumis (au Parent), ou être rebelle.

Le cas idéal est celui où les 3 états peuvent s’exprimer au bon moment. Un état Enfant pourra trouver des idées originales à un problème ou encore permettre à la personne de s’éclater à une soirée sans que l’état Parent ne le contraigne.

Il arrive qu'un des états soit trop ou trop peu exprimé. Vous connaissez peut-être quelqu’un qui râle tout le temps. Il est vraisemblablement piloté par le « Parent critique ».

Ou quelqu'un qui ne sait pas dire non, il serait alors « l’Enfant soumis ».

La communication et les échanges croisés

Dans une dynamique de groupe, lorsqu'une personne s'adresse à une autre en l’imaginant dans un état, alors qu'il ne l'est pas, ça pose problème.

Ce type de situation engendre souvent un malaise ou une incompréhension qui peut déboucher sur un conflit, voir une rupture de communication.

L'adulte s’adresse à un autre adulte mais l’autre personne se sent prise en défaut ou se croit attaquée et réagit en enfant soumis à un parent.

Et bim, ça engendre des frustrations et peut conduire à une sensation de manipulation alors qu’au départ, il s’agit simplement d’une erreur de communication.




Comment revenir à un comportement assertif? En se repositionnant mutuellement dans une posture d'adulte autonome et responsable, maître de ses choix et de son affirmation dans le respect de l'autre.

Vous êtes 2 adultes en droit de vous affirmez. Posez-vous ces questions:

  1. Quelle est votre part de responsabilité?

  2. Quelle est la sienne?

  3. En quoi cela vous concerne directement?

Allez-y pas à pas, c'est comme la gymnastique, ça se pratique!

15 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page